Les défis en gestion des ressources humaines dans la construction en France ?

Les défis en gestion des ressources humaines dans la construction en France ?

En 2024, quels sont les défis en gestion des ressources humaines dans le secteur de la construction en France ?

La gestion des ressources humaines dans les secteurs de la construction, du BTP et de l’industrie en France affronte des défis croissants, amplifiés par les mutations économiques, sociétales et technologiques. L’année 2024, notamment, se profile comme une échéance cruciale. Quels sont les défis qui attendent les services des ressources humaines dans ces secteurs en 2024 ? On fait le point.

2024 sera dans la continuité de 2023

Sur fond de pénurie de main-d’œuvre et de crise des matériaux, l’année 2024 s’annonce comme les précédentes pour les ressources humaines dans les secteurs de la construction, du BTP et de l’industrie en France : compliquée. En plus des difficultés liées au contexte socio-économique depuis la crise sanitaire, ces secteurs vont devoir répondre à la demande liée aux chantiers majeurs que sont le Grand Paris, l’accélération des chantiers de rénovation et les jeux Olympiques 2024. Selon Pôle l’Emploi (qui a d’ailleurs d’ores et déjà déployé une plateforme de recrutement spécifiquement dédiée) 68000 emplois dans les secteurs du BTP vont être à pourvoir pour ce seul chantier.

Ce contexte tendu va se traduire par des défis très concrets pour les services des ressources humaines de ces secteurs.

Recrutement

Dans les secteurs du BTP, de la construction et de l’industrie, la composition d’une équipe de chantier est une mission collaborative entre les responsables RH, les conducteurs de travaux et les chefs de chantier. Ce travail de concert est d’autant plus compliqué que les recrutements sont difficiles. Il ne s’agit plus seulement de dispatcher la main d’œuvre, mais déjà de parvenir à la recruter.

Dans la synthèse de  son « Tableau de bord 2023 » concernant l’emploi et la formation dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, l’Observatoire des métiers du BTP évoque quelques chiffres édifiants à ce sujet, notamment le pourcentage de recrutements jugés difficiles par les entrepreneurs sur les métiers du BTP, qui s’élève à 77,6 %.

Les services des ressources humaines vont donc devoir composer en 2024 avec des recrutements de salariés toujours plus compliqués et un recours massif (comme toujours dans ces secteurs) à la main-d’œuvre intérimaire. La tendance n’est pas prête de s’inverser (malgré la baisse des commandes pour les constructions neuves), puisque l’Observatoire DCHD prévoit que, d’ici 2030, les pénuries de main-d’œuvre sur les métiers déjà en tension (dont le BTP et l’industrie) pourraient s’accentuer.

Staffing et gestion des plannings

Qui dit main d’œuvre (et cadres) difficile à recruter, dit staffing et gestion des plannings très difficiles à optimiser. Absences, formations et profils inadéquats pour les besoins du chantier, gestion des heures supplémentaires et respect des nouvelles attentes des salariés : en 2024, tout sera réuni pour faire du staffing et de la gestion des plannings de chantier dans les secteurs du BTP, de la construction et de l’industrie un vrai casse-tête pour les équipes RH.

Les défis liés à la gestion des ressources matérielles sont aussi une part importante des défis qui vont attendre les services RH en 2024, notamment en raison des difficultés à mobiliser des profils aptes à utiliser le matériel nécessaire ou ayant suivi les formations nécessaires pour le poste à combler.

Autre challenge : maintenir des politiques de développement des compétences ambitieuses et dynamiques, un véritable défi quand on est principalement mobilisé à gérer des urgences de recrutement et de planning.

Les imprévus (poste non comblé ou absence non remplacée) et les défis de staffing risquent de devenir tels en 2024 que ces équipes vont nécessairement devoir s’adapter et innover pour répondre au défi.

turnover et gestion des données

Autre défi pour 2024 en matière de ressources humaines dans les secteurs du BTP, de la construction et de l’industrie : la gestion des flux de données relatives à la masse salariale. Avec un turnover de 16,4% (selon l’Observatoire des métiers du BTP) et un recours massif à l’intérim incontournable, les services RH se retrouvent face à un flux de données entrantes conséquent. Sans données à jour, la planification et le staffing deviennent quasiment impossibles, en tout cas pas dans des conditions qui permettent de les optimiser efficacement.

Chez Dispatcher, nous avons développé une solution innovante qui vous permet de faire face efficacement aux défis qui vous attendent en matière de gestion des ressources humaines, de staffing, de planification et gestion des plannings en 2024. Vous voulez une autre bonne nouvelle ?

Solutionner vos problématiques en matière de planning, de RH et de gestion du matériel va être beaucoup plus simple que de gagner une médaille d’or aux JO, puisqu’il vous suffit de prendre contact avec nous.